CARO DIARIO #4 — Ici et là

CARO DIARIO,  ce que je griffonne sur tes pages, ce ne sont que de brèves notes : grâce à elles, je me souviens d'un jour, d'un visage, d'un moment, d'une chanson.  — été 2017

MISCELLANÉES

 Ma table, le 15-VII-2017  le chantier des ORGUES DE FÊTE'
 Ma table, le 6-VII-2017  le chantier de l' ORGUE D'AMOUR
 Chiens chanceux — 29X29 cm, encre sur papier. 
Dessin brut pour une pochette de disque — Juillet 2017
 Oie blanche — 19X32 cm, encres et aquarelle sur papier
Tiens ! Encore du nu ! —Mai 2017
 Eve (projet pour un vitrail?)— 29X42 cm, mine de plomb sur papier Ingres
 CRI — Proposition pour une affiche de festival (détail) — Sépia, encres bleues,sanguine, craie, fusain
Un "bragozzo" (bateau de transport de trucs) comme il y en a beaucoup sur la lagune de Venise
{Une Marilou m'a passé commande. J'ai illico œuvré, et presto perdu le dessin sur la route de la livraison cycliste.} — Mars 2017

Motifs pour une pochette de disque
 Cartes de vœux 2017
Études, d'après les dessins plus ou moins automatiques de mes carnets.
Un dieu caché dans les pièces détachées a
 de grandes chances d'exister…
un olifant, garanti sans ivoire.
 
 
 

Caro Diario :  pages choisies de mes carnets, en vrac.

Pas d'orgues dans ce détail du dessin en cours ? Pas grave !

Je dessine une dernière (?) NÉFOMAKIA. Passerelle au crayon, entre les "Combats de Nuages" et ma série d'orgues.
Caro Diario :  UN CONCERT d'Airelle Besson (tp) et Nelson Veras (g) — très chics — à Marseille.

UN OISEAU en cache un autre : voyez ce dessin entier ici.

JUMEAUX — un cadeau d'anniversaire pour une paire de.


UNE SIRÈNE pour l'un de gobelets du festival "Relache" (2015)
Galerie bordelaise

Après les FRUITS DE LA SÉPARATION
ceux de la réparation.  
 


Une illusion expliquée au commanditaire d'un dessin pour la pochette d'un album.
Encre sur vélin
.  La sublimation est un phénomène physique bien connu des psychotrucs).



Deux vues hivernales en prélude à BISCUIT PARTIE #3


QUATUOR — Oui mais lequel ? 

MOLOCH 
Un dieu antique sait être moderne pour durer…


 HORROR —Théophile Gautier a chanté l'artiste en pin des Landes : je le représente ici en monstre de cauchemar, emporté — à son corps défendant — par une belle fée ...Pourquoi a-t'il peur ?


 ALLÉGORIE  —L'Archaïsme, l'Immobilisme et l'Assistanat sont de vieux monstres bavants qui lisent Marx et fument la pipe ; ils ont bien mérité leur sort, écrasés sous les aléas du marché, et les Beautés Capitalistes Eternelles.

AU BOULEAU ! —Cette aquarelle provocatrice s'est vendue un peu cher en 2009. Le cabanon d'éditions SAM SUFY lui doit  son premier financement. C'est celle qui a coûté le moins de boulot à l'artisse, comme de bien entendu...